Chat with us, powered by LiveChat

Comment fonctionne une fosse septique ?

 In Non classifié(e)

Essentielles pour traiter les eaux usées rejetées par les maisons situées dans des localités qui ne sont pas desservies par un réseau d’égout municipal, les fosses septiques sont donc très communes dans les régions rurales. Comme elles sont généralement enfouies dans le sol, elles n’attirent que très peu l’attention, malgré leur rôle primordial. C’est sans doute pourquoi tant de gens ignorent tout de cet élément important d’une installation résidentielle de traitement des eaux usées.

Prenez donc quelques instants pour découvrir comment fonctionne une fosse septique.

La fosse septique : partie intégrante d’une installation septique résidentielle

Une fosse septique est un réservoir souterrain et étanche qui contribue au traitement des eaux usées provenant des salles de bains, des drains de cuisine et de la lessive. Elle utilise une combinaison de mécanismes naturels et de technologies éprouvées.

Une installation septique résidentielle typique se compose d’une fosse septique et d’un champ d’épuration. Le rôle de la fosse septique est de digérer les matières organiques et de séparer les matières flottantes (comme les huiles et graisses) et les solides des eaux usées, avant que ces dernières ne soient dirigées vers le champ d’épuration.

Les étapes du traitement des eaux usées qui passent par une fosse septique

Premièrement, les eaux usées produites dans une maison s’écoulent à partir d’un tuyau principal vers la fosse septique, habituellement faite de béton, de fibre de verre ou de polyéthylène. Elle retient les eaux usées durant une période de temps suffisamment longue pour permettre aux matières denses et solides de se déposer au fond en formant des boues, tandis que l’huile et la graisse restent à la surface et flottent comme écume.

Aujourd’hui, la plupart des fosses septiques possèdent 2 compartiments ainsi qu’une sortie en forme de « T » afin de maximiser le temps de rétention dans le réservoir. Cela donne aux déchets solides encore plus de temps pour se sédimenter et aux bactéries plus de temps pour les digérer, ce qui limite la quantité qui pourrait se retrouver dans le champ d’épuration, où une accumulation peut entraîner des obstructions et une défaillance du système.

Pour les systèmes sanitaires d’une résidence principale, il est obligatoire de faire vidanger la fosse septique au moins une fois tous les deux ans. Une telle précaution permet aussi de réduire les risques que des solides se retrouvent dans le champ de drainage.

L’étape qui suit le transit par la fosse septique

Ce ne sont donc que les eaux usées liquides, ou effluents, qui sortent du réservoir pour être dirigées dans le champ d’épuration. Celui-ci consiste généralement en une excavation peu profonde et couverte, faite dans un sol insaturé. Les eaux sont déversées par des canalisations trouées dans des matériaux perméables qui permettent aux eaux usées de percoler à travers le sol. Ces dernières sont traitées et dispersées au fur et à mesure qu’elles s’infiltrent dans le sol et finissent par se retrouver dans les eaux souterraines et la nappe phréatique.

D’ailleurs, si des eaux usées s’écoulent à la surface du sol ou refoulent dans les toilettes et les lavabos, c’est peut-être signe que certaines conduites sont obstruées et que le système devrait faire l’objet d’un entretien ou du moins d’une inspection par caméra.

Pour en apprendre plus sur les fosses septiques, fiez-vous aux spécialistes d’ABC Environnement

Voilà qui résume comment une fosse septique contribue à traiter les eaux usées.

Pour toute urgence ou question concernant les installations septiques résidentielles, n’hésitez pas à contacter ABC Environnement. Cette entreprise possède une expertise inégalée en matière d’inspection de conduites par caméra, de vidange complète et sélective de fosse septique et de déblocage et le dégel de conduits, de tuyaux et de ponceaux.

Recent Posts

Leave a Comment

Pourquoi-Entretien-Drain-Francaisdegeler-drain-extrieur-pour-dbloquer